Leclerc dans la Presse

Dany Leclerc était tombé dedans quand il était petit. Avec des parents musiciens qui possédaient un magasin de musique, l'Albanélois d'origine était sans doute destiné à suivre le chemin qui le mènerait sur les scènes du Québec pour partager ses textes et sa musique.

Jean-Francois Caron - Voir

Leclerc - Éponyme

Un nouvel album qui s'avère une surprise pour moi puisque je ne connaissais pas cet auteur compositeur interprète qu'est Dany Leclerc, appuyé aux arrangements par Sylvain Delisle, un collaborateur de longue date. Alors que Leclerc s'occupe (merveilleusement) du piano et de la batterie, Delisle a créé toutes les guitares, les basses et les contrebasses.

L'album est monté un peu comme un spectacle, trois des pièces ayant droit à une introduction musicale avant de s'éclater à nos oreilles. Pour qui aime le piano "inspiré", on est gâté avec le jeu de Leclerc et comment cet instrument se veut parfois intimiste, parfois rockeur, avec même une touche de progressif à la Procol Harum. Parmi les pièces qui m'ont marqué dès la première écoute, je retiens Caféiné, Le piano, Cette fille, La convention, L'homme négatif et L'agent de ma prison.

Tout au long de l'album, Leclerc nous imbibe de son univers, les arrangements nous enveloppent d'un manteau chaleureux et on suit le personnage principal dans ses rencontres, réelles ou virtuelles.

Un excellent premier album qu'il vaut la peine d'écouter avec attention pour en saisir toute l'essence.

Michel Parent - QuebecPop

Télécharger le dossier de presse

Cliquer ici pour télécharger le dossier de presse

Vous devez détenir un mot de passe pour accéder à cette section qui est réservée exclusivement à l'usage des médias.

Pour obtenir un mot de passe, contacter André Leclerc:

Developpé par Mohamed Hamad